RAPPORT SUR LES FONDS DES IMMOBILISATIONS DES UNIVERSITES. LA FQPPU INTERPELLE LE GOUVERNEMENT QUEBECOIS.

Jeudi 18 novembre 2010

Cécile Sabourin, économiste, professeure retraitée de l’UQAT, ex-présidente de la FQPPU (2005-2009)

La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) publie une deuxième synthèse découlant de ses études sur le financement des universités. Sous la direction de Michel Umbriaco, le Comité sur le financement des universités de la FQPPU (CFU) mène depuis quelques années des études afin « de mieux comprendre les discours sur le sous-financement des universités ainsi que son impact actuel et prévisible ».

Dans un premier temps, le CFU faisait le point sur les fonds de fonctionnement des universités et révélait, entre autres, les conséquences du virage managérial sur l’affectation de budgets de fonctionnement insuffisants pour répondre aux besoins : baisse relative du corps professoral, augmentation des fonds affectés à la gestion, augmentation des activités d’enseignement confiées aux chargées et chargés de cours.

Le 28 octobre, la FQPPU publiait une deuxième synthèse découlant des travaux du CFU. Intitulé Le fonds des immobilisations des universités – Une nouvelle cohérence à trouver. Vocations, budgets et réalités des universités québécoises. Ce rapport-synthèse est rédigé par Élaine Hémond en collaboration avec Martin maltais et Michel Umbriaco.

Le CFU prépare une troisième étude portant sur les budgets de recherche des universités québécoises.