Pensée économique

L'appel Économie autrement

Dimanche 10 février 2008

La Déclaration

Pour une autre vision de l’économie

La manière dont sont menés actuellement les débats économiques au Québec 
pose problème : un courant de pensée domine, qui légitime la vision néolibérale.

Il faut revivifier le pluralisme dans le discours économique en redonnant droit de cité aux conceptions alternatives au courant dominant. Seule une large réflexion, pluraliste et contradictoire, peut nous permettre de surmonter l’impasse actuelle et ouvrir sur le plus grand nombre possible d’options de changement social.

Pourquoi je n’ai pas signé le texte Pour une autre vision de l’économie

Jeudi 13 mars 2008

L’économiste Louis Gill explique pourquoi il ne signe pas le manifeste "Pour une autre vision de l’économie", qui vient d’être publié par 142 économistes québécois. Ceux-ci proposent, dans un contexte d’hégémonie néolibérale, de "revivifier le pluralisme dans le discours économique en redonnant droit de cité aux conceptions alternatives au courant dominant".

Hayek et Myrdal - la route de la servitude ou la route de la liberté ?

Mardi 10 février 2009

Hayek et Myrdal ont reçu conjointement le prix Nobel d’économie en 1974. Un extrait de l’annonce officielle de l’Académie royale des Sciences nous apprend qu’ils ont commencé leurs recherches en théorie économique pure dans les mêmes champs de spécialisation : la théorie des fluctuations économiques et la théorie monétaire. Par la suite, ils ont tous deux élargi leurs discours théoriques afin d’inclure les phénomènes considérés exogènes par la plupart des économistes.

Le capitalisme : cet impensé des économistes « orthodoxes »

Dimanche 1 mars 2009

Cet article fait partie de la section Dossier du prochain numéro de la revue Argument ( Le capitalisme est-il une fatalité ? Vol. 11, no 2, printemps-été 2009, Les Presses de l’Université Laval, p. 73-83, à paraître en mars). Il est publié sur ce site avec l’aimable autorisation de la revue.

tout peut être exact, sans que rien ne soit vrai . [1]

Capitalisme et pulsion de mort

Lundi 9 mars 2009

Prologue

Il n’était pas seulement un génie, mais, contrairement à plusieurs génies, un homme extraordinairement aimable. […] Il y avait quelque chose en lui comme dans un volcan à moitié éteint, quelque chose de sombre, de refoulé, de réservé. Il m’a donné une impression que bien peu de gens que j’ai rencontrés m’ont donnée, une impression de grande gentillesse, mais derrière la gentillesse, de grande force.

Leonard Woolf à propos de Sigmund Freud, Downhill all the Way, 1967

La critique de la théorie économique ou l’enjeu de la compréhension des faits économiques

Mardi 19 mai 2009

Le principal objectif du site Économie autrement est de présenter des analyses s’inspirant de théories économiques qui s’opposent à celles qui fondent nombre de nos politiques publiques actuelles. Derrière cet objectif se profile un enjeu fondamental : celui de la compréhension de l’économie. En effet, le pari du collectif d’animation du site est le suivant : comprendre l’économie est une condition nécessaire à l’élaboration de stratégies d’action et de politiques qui nous engagent dans des directions autres que celles que nous avons suivies ces dernières décennies.

La crise, moteur du capitalisme

Lundi 19 avril 2010

L’histoire du capitalisme se confond avec l’histoire de ses crises. Sur la période 1970-2007, on ne compte pas moins de 124 crises bancaires, 208 crises de change et 63 crises de la dette souveraine ! Même si la plupart d’entre elles restent limitées à des pays périphériques, cela n’en demeure pas moins un constat très impressionnant.

Commentaire sur l’Appel aux économistes hétérodoxes

Lundi 29 novembre 2010

L’article publié par Harvey Mead Appel aux économistes hétérodoxes : Pourquoi ne voyez-vous pas que la croissance actuelle est incompatible avec les crises écologiques et sociales ? invitant à concevoir des analyses plus réalistes, peut-être aussi plus lucides, de l’activité économique me paraît tout à fait à propos. Affirmant cela, je ne mets pas en doute l’importance des critiques documentées proposées par Louis Gill dans plusieurs articles et conférences portant sur la dette publique.

Pages

S'abonner à RSS - Pensée économique