La Logique méconnue du « Capital » d’Alain Bihr

Dimanche 10 avril 2011

Paru dans Carré rouge, no 45, avril 2011

Dans ce petit livre de 125 pages, Alain Bihr présente un exposé synthétique clair et complet de la démarche suivie par Marx dans Le Capital, avec la volonté de mettre en lumière la continuité de l’analyse qui relie les trois livres. Dans l’ensemble, cet effort de présentation est réussi, mais il appelle néanmoins un certain nombre de critiques.

La critique de l’économie politique

Alain Bihr rappelle d’abord que Marx concevait le Capital comme la critique de l’économie politique. Les propos qu’il tient à cet égard sont toutefois troublants. La critique de l’économie politique serait selon lui « la critique des insuffisances de la science économique » (p. 11). Tirant partie des acquis des œuvres des économistes, Marx mettrait en évidence « leurs lacunes, leurs insuffisances, leurs erreurs théoriques… ». Il se proposerait « de dépasser leurs limites et de parachever la science économique comme connaissance positive du procès global de la production capitaliste ». Le moins qu’on puisse dire est qu’il est fort difficile de réconcilier cette vision des choses avec la conception de Marx de l’économie politique et avec le sens de la critique qu’il en fait.