La crise financière et monétaire mondiale

Mercredi 2 mai 2012

Publié sur ce site avec l’aimable autorisation de M éditeur.

La crise mondiale déclenchée en juillet-août 2007 est entrée, à l’été 2011, dans sa cinquième année. Avant 2007, peu de gens avaient entendu parler de ce « papier commercial adossé à des actifs » qui a fait perdre 40 milliards de dollars à la Caisse de dépôt et placement du Québec sur un actif de 155 milliards en 2008, ni des hypothèques à risque élevé, désignées de « subprime » dans le jargon financier états-unien, ni de la multitude de produits financiers exotiques et toxiques nés d’une « innovation financière » délétère toute récente, qui ont contribué à plonger l’économie mondiale dans le marasme. Même si le Québec et le Canada ont été relativement épargnés par cette très grave crise et en ont plus rapidement et mieux émergé que bien d’autres pays, cela ne doit pas masquer le fait que l’économie mondiale est loin d’en être sortie, quelles que soient les appréciations optimistes d’observateurs pressés de proclamer le retour des beaux jours.