Dossier de presse "La mise à mort du travail"

Vendredi 16 octobre 2009

Le document qui suit est le dossier de presse réalisé pour présenter un tryptique documentaire, intitulé « La mise à mort du travail », qui sera diffusé les 26 et 28 octobre prochains sur France 3, l’une des chaînes de la télévision publique française. La réalisation de cette série documentaire a été assurée par Jean-Robert Viallet, à partir d’une idée originale de Christophe Nick. Nous souhaitons le rendre accessible sur ce site, parce que les résumés de chacun des trois épisodes sont suivis d’interviews qui montrent avec force, qu’au fondement de nos économies, organisées à l’encontre des besoins des êtres humains, « c’est le travail lui-même et notre civilisation toute entière qui sont malades ». Ce constat prend une dimension tragique à la lumière des nombreux suicides de salariés qui ont cruellement marqué l’actualité et la société françaises depuis un an et demi : encore jeudi de cette semaine, c’est-à-dire le 15 octobre, survenait le 25e suicide en 18 mois d’un employé de France Télécom, malheureux rappel de l’existence, dans cette entreprise privatisée en 2004 [1], d’une organisation du travail malmenée par des critères de performance pathogènes, ceux, notamment, du capitalisme financier. Ainsi, nous avons la certitude qu’au-delà des réalités tragiques dont nous venons de faire mention, les propos livrés dans les échanges rendus ici sauront vous intéresser par leur résonance avec les réalités québécoises du travail. Cela d’autant plus que l’actualité internationale récente vient leur donner une importance accrue, avec la Journée mondiale pour le travail décent qui, rappelons-le, a été soulignée le 7 octobre dernier dans plus de 100 pays, à l’instigation de la Confédération syndicale internationale (CSI). Cette année, le thème de cette journée était « la lutte contre la crise mondiale économique et de l’emploi » (voir, à ce sujet : http://www.wddw.org/-Francais-).

Le Collectif d’animation d’Économie Autrement


  • [1] L’entreprise France Télécom est la principale société française de télécommunications. En 1996, elle est passée du statut d’exploitant public à celui de société anonyme, dont l’État français était le seul actionnaire. En 2004, l’entreprise a été privatisée, quand l’Etat français, en cédant une partie de ses actions, en est devenu actionnaire minoritaire.